Dîner en ville

Christine Angot / Richard Brunel

    mardi 30 janvier à 20h
    mercredi 31 janvier à 20h

    Théâtre du Port Nord

 

Il y a beaucoup de théâtre dans l’œuvre de Christine Angot, dans sa façon de lire à haute voix ce qu’elle écrit, dans sa capacité à faire exister les corps par les seuls mots qu’ils prononcent : depuis l’intimité du tout-en-dedans vers la grande scène publique du tout-en-dehors. Richard Brunel – metteur en scène de théâtre et d’opéra, également directeur de la Comédie de Valence et Chevalier des Arts et des Lettres – séduit par les romans de l’auteure, lui a passé commande autour d’une thématique qui lui est chère, la parole des invisibles. À ce jeu de la parole confisquée, la table du dîner en ville vaut la scène du théâtre, un plateau de la représentation sociale où l’inégalité se met en scène, parade, pousse le mot d’esprit et la connivence, l’entre-soi et l’indifférence vis-à-vis de ceux qui n’y sont pas invités. Rituel bourgeois s’il en est, survivance d’une culture aristocratique, le dîner en ville permet de donner une représentation publique de l’être socialement intime que l’on s’est construit mais que l’héritage social et familial a largement financé. Sous l’apparente légèreté mondaine de propos taillés à l’emporte-pièce la petite machine de la domination sociale dévore ses convives à coups de dialogues plus dangereux que des fourchettes.

 

« Au théâtre, l’écriture de Christine Angot est source de jeu, de double sens, de jubilation ! » Richard Brunel

Texte Christine Angot / mise en scène Richard Brunel / avec Emmanuelle Bercot, Valérie de Dietrich, Noémie Develay-Ressiguier, Jean-Pierre Malo, William Nadylam / scénographie Gala Ognibene / son Michaël Selam / lumière Victor Egea / costumes Benjamin Moreau / régie générale Nicolas Hénault / assistant à la mise en scène Alex Crestey

Production La Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche / Coproduction La Colline – Théâtre national / CDN Nancy Lorraine – La Manufacture / Scènes du Golfe – Théâtres Arradon-Vannes / Avec le concours du Paris des Femmes – Scène d’auteures