Espace presse

mot de passe

musique

John Abercrombie quartet

EN CORÉALISATION AVEC LE CONSERVATOIRE
Sans aucun doute l’un des très importants guitaristes jazz actuels, John Abercrombie a récemment réuni autour de lui un nouveau quartet, piano, basse, batterie et guitare (la sienne) qui ne se laisse pas facilement enfermer dans une boîte.

Ainsi qu’aime à le dire l’immense Jim Hall, dont l’influence fut décisive dans les années de formation d’Abercrombie, « John est unique en ce qu’il s’autorise d’évoluer et de changer constamment. J’aime son jeu parce qu’il est toujours surprenant. » Que les poseurs d’étiquettes se le tiennent donc pour dit ! Volontiers méditatif, le jazz très libre du guitariste américain né à New York en 1944, – et qui enregistrait en 1974 sous son nom un premier album, Timeless – explore aujourd’hui la musique qu’il aime en rendant hommage à ses jazzmen fétiches : Miles Davis, Ornette Coleman, John Coltrane ou Bill Evans. Dans le dernier album qui nourrit les concerts qu’il donne actuellement, tout en subtilité, élégance et délicatesse de jeu, Abercrombie livre sur du velours, avec une grâce toute nostalgique, le souvenir revisité et respectueux de cet âge d’or du jazz que furent les années 60. Une époque dont il peut parler en connaissance de cause pour l’avoir traversée en compagnie des plus grands. Les quarante albums sur lesquels figure son nom en sont des preuves irréfutables. Ils ne sont plus si nombreux à pouvoir le faire.