Espace presse

mot de passe

Portraits et postures, l’engagement du corps

Formation nationale PRÉAC Photographie

Organisé en partenariat avec le Musée Nicéphore Niépce

En 2022, le PRÉAC photographie initie une nouvelle forme intitulée “Résonance”. En écho à la formation nationale de 3 jours réalisée en 2021 “Photographier l’autre, au-delà de l’apparence”, des déclinaisons de ce thème très riche sont déployées et réalisées en différents lieux de la région Bourgogne-Franche-Comté. Si la première journée, permettant de poser les bases, se déroule au musée Nicéphore Niépce pour un lien direct avec les collections, la deuxième journée est organisée en partenariat avec la structure d’accueil et en lien avec ses spécificités.

 

Photographier est bien plus qu’appuyer sur un bouton ou que la simple activation d’un mécanisme. Le corps est indissociable de la machine. On pense naturellement à l’œil qui capte la scène à enregistrer, à la main qui dirige et commande l’appareil… Mais le corps, dans son ensemble, participe à l’action photographique : dans sa posture, sa distance au sujet, sa hauteur de vision, sa position dans l’espace, sa stabilité… Dans le portrait, cet engagement du corps est double, celui du photographe, plus ou moins prononcé, mais aussi et surtout celui du photographié. Être face à l’appareil génère des réactions corporelles : recours à des poses conditionnées ou stéréotypées, aux attitudes qui conviendraient à un résultat imaginé et anticipé, maladresse voire malaise de céder une image de soi, absence de conscience de son corps et de sa posture… Le portrait photographique est physique, que l’on soit photographe ou photographié.

 

Nous vous proposons d’explorer ces enjeux peut-être oubliés ou non considérés, par la théorie et la pratique, à travers deux journées de formation combinant analyse de photographies issues des collections du musée, rencontre avec des auteurs et pratiques photographiques et corporelles.

 

Cette formation gratuite s’adresse à des professionnels de l’éducation nationale (enseignants des 1er et 2d degrés, professeurs d’INSPE, référents culture des lycées,...), de l’éducation populaire (éducateurs, animateurs...) de l’art et de la culture (responsables de structures culturelles, responsables de services éducatifs, médiateurs culturels, artistes, photographes,...) et professionnels travaillant la relation au corps du jeune public (ergothérapeutes...).

 

Plus d'informations dans le dossier télécheargable ci-contre >